Sunday, June 25, 2006

Bonnal Nicolas - mercredi 14 juin 2006 - http://www.les4verites.com/articles/Sciences%20La+b%EAtise+comme+exception+fran%E7aise-1093.html

J’ai quitté la France il y a cinq ans. L’effondrement culturel, politique, économique de ce pays entré en hexagonie frappe encore plus le Français qui vit à l’étranger.
600 000 Français de toutes origines sociales ont quitté ce pays depuis 1995, année de l’élection de Chirac, et il y a fort à parier que le mouvement va s’amplifier, en dépit de l’effort de la caste médiatique et politique qui a ruiné en une génération le travail de millions de patriotes et de travailleurs. La question demeure ; comment tout cela a-t-il pu se produire ? Une récente étude du professeur en psychologie
Richard Lynn nous éclaire à ce sujet : les Français sont plus bêtes que la moyenne européenne. Alors que le quotient intellectuel moyen de l’Europe est de 100, celui des Français est de (ou : est tombé à) 94. Les Français ne sont précédés dans la bêtise que par les Turcs défendus par Chirac et les Serbes défendus par Mitterrand…
Le professeur Lynn travaille pour des laboratoires, des universités, il est un vrai savant, et il est donc politiquement incorrect (mais c’est quelqu’un de sérieux : il n’est donc pas diabolisé). Lynn n’est bien sûr pas raciste : les esprits supérieurs sont en Asie, Chine et Japon. Les blancs sont dans une bonne moyenne, les Sudestasiatiques et les Amérindiens derrière, les Maghrébins et les Africains bons derniers. La force des Anglo-saxons, pourtant moyens dans l’ensemble, vient de la qualité intellectuelle de leurs élites, bien recrutées par des universités sélectives et compétitives, aux antipodes des nôtres. En Europe, les Allemands sont devant, précédant les Scandinaves, les Britanniques et les Latins. L’exception française serait-elle donc la bêtise ?
Certains de mes amis imputent à l’immigration la baisse de l’intellect français, évident depuis mettons 1968 ou le 10 mai 1981. C’est faire bon marché du narbonnoïde dont parle Céline dans toute son œuvre, du « Tartufe prolétarien », de l’aberrante et barbare grande Révolution qui avait horrifié les libéraux anglo-saxons, du vandalisme de la Commune de Paris, de la fascination pour le stalinisme, de la tradition libertaire, « bête et méchante », pornocrate et libertine, du goût pour la paresse et les subventions étatiques qui impressionnaient déjà Tocqueville.
L’incompréhension absolue des règles de l’économie est aussi un signe de l’analphabétisme grandissant qui a d’ailleurs profité aux escrocs durant les années quatre-vingt.
Mais bon, chaque peuple a ses défauts et ses faiblesses : ce qui frappe dans le cas français, depuis qu’il est « interdit d’interdire », depuis que les Cohn-Bendit, Chirac et Mitterrand ont pris le pouvoir, c’est qu’il n’y a plus de jugement. Pourquoi ? En 1988, Pierre Joxe se félicitait déjà qu’une génération française sur trois avait été élevée dans le socialisme. L’effondrement de l’enseignement, le retour de l’état de nature dans les banlieues, la chute du taux d’activité (aux États-Unis, 95 % des noirs et 94 % des latinos ont du travail…) dans les minorités et la majorité silencieuse, la gangrène de la justice et de la politique sont les conséquences de cette volonté politique de fabriquer un pays d’imbéciles, voué à demeurer entre les mains d’une caste de politiques incapables et idiots et qui couchent avec les journalistes venues les interviewer.
Tout cela bien sûr sur fond de hargne indicible à l’égard des nations brillantes (
Israël ou les États-Unis) et de haine généralisée contre le monde intégré de la mondialisation (par contre, on adorera l’Afrique des dictateurs et la Palestine du Hamas…). Je n’en finirais pas. Pour moi, la plus grande preuve de la sottise française est ce goût pour la Révolution jeuniste, alors que l’exception française idolâtre les vieillards comme de Gaulle, Mitterrand ou Chirac, pour ne pas parler du Maréchal Pétain (qui lui au moins idéalisait le passé).
Puisse ce pays sortir de l’ornière avec Sarkozy ou un autre, parce que je ne vois plus alors qu’une intervention étrangère pour sauver l’impayable république du chaos qui lui est promis par son inconduite…

1 Comments:

Anonymous Anonymous said...

Hey, you have a great blog here! I'm definitely going to bookmark you!

I have a sex site. It pretty much coverssexrelated stuff.

Come and check it out if you get time :-)

12:22 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home